blahblah

Bordeaux ma ville.

bordeaux ma ville-bordeaux-bordelais-bordeaux-blog bordeaux-blog bordelais-blogging-mermaid-mermaid shark-crossfit-fitnessgirl-
Bordeaux, la ville ou je vis depuis maintenant un peu plus de deux ans. J’ai eu du mal a l’accepter mais ma vie parisienne est définitivement révolue. J’ai du me faire à l’idée que j’allais vivre dans une ville plus petite, plus étriquée et où tout se sait très vite. Ca c’était vraiment l’idée première que j’en avais.

La première année j’ai travaillé principalement de nuit dans le bar du Mama Shelter. Les rencontres ont été plutôt rares et je me plaignais de ne pas avoir trop de potes à cause de mes horaires. Et puis, j’ai décidé de reprendre mon avenir en main et d’avancer vers de nouvelles aventures. Impossible pour moi de retravailler la nuit, et même si bartender me plaisait beaucoup j’ai décidé de partir vers le monde du commerce, d’avoir un poste de commerciale, d’avoir mes week end et mes soirées.

Quelle joie de passer mes week end en famille, avec Monsieur, avec sa fille. Quelle joie de ne plus être au fond du lit en pleine journée parce que j’étais totalement en décalée. 

J’ai pris le temps de découvrir Bordeaux de jour. Une ville magnifique aux multiples facettes. Une ville fantôme la nuit, parfois on se croirait presque dans un décors de cinéma. J’ai appris a aimer le vin aussi, un produit qui ne correspondait pas à mon palais et qui aujourd’hui me donne envie de tous les gouter ( pas en une seule fois voyons! ).

J’ai rencontré des gens normaux, ceux qui travaillent eux aussi le jour. Des gens super, des gens agréables avec qui j’apprends chaque jour. Les connaissances deviennent des amis, les amis deviennent la famille, jusqu’à ce qu’on se déteste à tout jamais 😀

Je ne me sens pas bordelaise, mais je me sens bien où je suis. Je ne resterais pas éternellement à Bordeaux mais je saurais prendre ce que cette ville à me donner.

Avez vous ressenti ça vous aussi ? A bordeaux ou dans une autre ville?

Bordeaux, the city where I live now for a little over two years. I had trouble accepting it but my Parisian life is definitely over. I had to get used to the idea that I was going to live in a smaller city, more narrow and where everything is known very quickly. It was really the first idea that I had.

The first year I worked mostly at night in Mama Shelter‘s bar. The meetings were rare and I complained about not having too many friends because of my schedules. And then I decided to get my own future and move forward to new adventures. Impossible for me to rework the night, and even though many bartender I decided I liked to go to the world of commerce, to have a commercial station to have my weekends and my evenings.

What a joy to spend my weekend with family, sir, with his daughter. What joy not to be at the bottom of the bed during the day because I was totally shifted.

I took the time to discover Bordeaux day. A beautiful city with many facets. A ghost town at night, sometimes it is almost like in a movie sets. I learned to love wine as a product which did not correspond to my taste and now makes me want to taste the all (not all at once of course!).

I met normal people, also those who work day. Great People, nice people with whom I learn every day. Acquaintances become friends, friends become family, until we hate forever: D

I do not feel Bordeaux, but I feel good where I am. I do not ever would stay in Bordeaux but I can take what this city to give me.

Do you feel it too? In Bordeaux or in another city?

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply
    laurence dessart
    17 janvier 2016 at 13 h 12 min

    I never lived in any city by night but I can understand what you mean! Having lived in a few different cities so far, I can tell that it takes time to adapt, that every place has its pros and cons, and that people definitely make a place for you. We would never have met if you’d kept your bartending job anyway so I say: bingo!

    • Reply
      Mermaidshark
      17 janvier 2016 at 15 h 26 min

      <3 I think it’s great to travel the world or then France. It proves you that you have the strength to find new friends, change your way of life for the best or the worst. I traveled a lot too and I’m happy to be what I am today :)
      And We met so that’s fabulous! <3

  • Reply
    cristellina
    17 janvier 2016 at 13 h 39 min

    J’habite dans la même ville depuis que je suis née et je ne me vois pas partir ailleurs. ça a quelque chose de rassurant, et l’inconnu ne m’attire pas vraiment.
    Bon, autant te dire tout de suite que je vis sur la côte d’azur.
    En tout cas, je te rejoins sur un point, lorsque tu vis la nuit, tu es complétement décalée des autres et c’est assez problématique.

    • Reply
      Mermaidshark
      17 janvier 2016 at 15 h 27 min

      C’est compliqué de changer de ville, certaines personnes en ont la force, d’autres non, mais ce n’est pas un problème pour toi, parce que sur la cote d’azur c’est le monde qui vient à toi 🙂

  • Reply
    Clem.C
    17 janvier 2016 at 15 h 02 min

    Coucou!

    Comme toi, Paris était Paris et rien ne pouvais la détronner… Puis je suis partie six mois dans les Landes. Depuis que je suis revenue, je n’arrive plus à me faire à la ville Parisienne. Il faut dire que je suis d’origine Cévenole, les petits village, les pins et la chaleur sont dans mon sang, si on peut dire ça. Du coup les Landes avec ses villages pommés et ses pins… Du coup, je crois que je ressens ça pour Paris, je m’y sens bien, je me sens chez moi, j’aime la ville mais pour autant, je sais que ma vie n’est pas ici!
    Bisous!

    • Reply
      Mermaidshark
      17 janvier 2016 at 15 h 30 min

      Je suis touchée par ton commentaire. Très peu de gens disent vraiment d’où ils viennent quand ils vivent à Paris. Alors que le Parisien de pur souche ne doit tourner qu’autour de 20% 🙂
      Paris a été un coup de foudre quand je suis arrivée là bas, j’y ai vécu 7 ans et parfois la ville me manque. En revanche, aujourd’hui à Bordeaux, j’ai trouvé une qualité de vie qui me correspond plus. La plage, l’Espagne, les montagne, les vignes 🙂 Je suis proche de tout et ça me convient très bien 🙂

  • Reply
    Melina
    18 janvier 2016 at 11 h 12 min

    Je suis née à Paris et j’y ai habité les 13 premières années de ma vie. Pour des raisons personnelles, j’ai du déménager en banlieue Lyonnaise, une ville pas très grande, n’ayant pas trop mon mot à dire, j’étais jeune et je suivais maman.
    L’adaptation a été rude pour moi. Quitter Paris, mes amies, ma famille, mon père surtout.
    J’ai déménagé un été, je ne connaissais personne, tout était différent, l’environnement, les gens… Je n’avais qu’une envie, retourner sur Paris. Puis j’ai eu ma rentrée scolaire, j’y ai rencontré des connaissances, des vrais amies, les gens me parlaient comme si j’étais une déesse, quand t’as 13 ans et que tu arrives de Paris, les gamins te posent 20 000 questions… C’est là que j’ai compris que Paris serait toujours à part.
    Le temps a passé, comme toi j’ai appris à apprécier le temps passé la bas, mais j’ai rapidement compris que malgré tout ça, ce serait temporaire et que un jour j’allais retrouver mon Paris. J’y suis resté 10 ans et un jour, j’ai dit merde. J’ai quitté mon CDI, j’ai pris un billet de train et je suis retourné chez Papa … à Paris.
    Maintenant quand je retourne à Lyon, ça fait du bien, le beaujolais, tout ça… Mais pas trop longtemps, je suis assez citadine et quand je n’ai pas accès à mon starbuck du matin en moins de 10 minutes, passer à Zara après le boulot et avoir des métros toutes les 2 minutes… Bah ça me manque vite. Néanmoins, je sais aussi profiter de ce que Paris ne m’apportera jamais. Du calme, de la nature et une vie un peu moins a 100 km/h.

Leave a Reply

Why ask?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.