blahblah

C’est fini les vacances!

mermaid-mermaidshark-blog bordeaux-blog bordelais-crossfit-blogging-blog-ink-inkedgirl-fitness-fitnessgirl-bordeaux-bordelais-tatouage-sphynx-cat-love
En fin d’année 2014, j’avais pris la décision de tout quitter pour retrouver une vie équilibrée. Vous devez vous demandez ce que j’ai lâché, comme ça de but en blanc, bah c’est simple : mon taf. Un job de barmaid que je subissais depuis presque 7 ans, un job qui me rendait malheureuse. Un travail qui me dégoûtait, servir de la viande saoule ce n’était vraiment pas mon truc. Et, je crois, surtout que quand je me suis mise au sport, j’ai moi-même réduit la consommation de tout liquide alcoolisé, donc le fait de voir les autres qui eux ne se privaient pas, ne me plaisait plus du tout.

Je me suis prise en main, j’ai passé mon permis à 27 ans: la vie parisienne m’a vite appris que je n’en aurais pas besoin là bas 🙂 . Je l’ai eu en a peu plus de 3 mois, et je me suis vite lancé dans une recherche d’emploi active. Je voulais un poste de commerciale, plutôt dans le secteur de l’alcool au départ parce que c’était un sujet que je maîtrisais. Quand j’ai compris que ce type de poste était bouché, j’ai envoyé un nombre de candidatures presque irréel à toutes les entreprises recherchant des employés dans tous les autres secteurs. 

Après un nombre incalculable de rendez-vous foireux, j’ai senti dans le dernier entretien que je pouvais enfin faire confiance aux gens avec qui je parlais. Après deux tête-à-tête avec les hauts dirigeants de l’entreprise que je nommerais X, j’ai enfin été contacté avec à la clé une promesse d’embauche. Je vous ai passé les détails sur les entretiens foireux, mais sachez que quand je me suis rendu compte que j’étais prise, j’ai eu l’impression d’avoir une vision céleste tellement tout semblait frauduleux partout où j’étais allée.

J’ai trouvé un poste avec une voiture de fonction et l’entreprise se fiche totalement du fait que j’ai obtenu mon permis il y’a trois mois. Est-ce que vous pouvez imaginer la joie que je ressens aujourd’hui? Je ne suis pas allée au bout de mon chômage, j’ai gagné mon contrat à durée indéterminée en étant déterminée. Le sport m’a aidé à avoir une attitude de gagnante, un mental d’acier et ça me sert même dans ma vie professionnelle. Je n’ai rien perdu pendant ces 8 mois de chômage, au contraire, j’ai gagné en confiance, en aisance, et en autodiscipline. 

Comment avez-vous géré vos périodes de chômage? Pour moi c’était la première fois, et j’aimerais avoir vos témoignages 🙂

In late 2014, I decided to leave everything to find a balanced life. You must ask yourself what I dropped, like that of the blue, bah is simple: my taf. A barmaid job I experienced for almost 7 years, a job that made me unhappy. Work that disgusted me, serve meat drunk it really was not my thing. And, I think, especially when I started the sport, I myself have reduced the consumption of any alcoholic liquid, so the fact of seeing others who are not deprived them, did not please me at all.

I grip, I spent my license at age 27: Parisian life soon taught me that I should have no need over there :). I got in a little over three months, and I quickly launched into an active job search. I wanted a commercial station, not in the starting alcohol in the sector because it was a subject that I mastered. When I realized that this kind of job was clogged, I sent a number of applications almost unreal to all companies looking for employees in all other sectors.

After countless appointments crappy I felt in the last interview that I could finally trust the people with whom I spoke. After two one-on-one with executives of the company I would call X, I finally contacted with the key promise of employment. I spent the details on crappy interviews, but know that when I realized that I was taken, I had the impression of having a heavenly vision so everything seemed fraudulent wherever I went.

I found a job with a company car and the company is fully plug that I got my license it there’s three months. Do you imagine the joy I feel today? I did not go after my unemployment, I won my permanent contract being determined. Sport helped me to have a winning attitude, a mind of steel and it serves me well in my professional life. I have lost nothing during those eight months of unemployment, on the contrary, I won confidence, ease, and self-discipline.

How did you handle your periods of unemployment? For me it was the first time and I’d like your stories 🙂



You Might Also Like

13 Comments

  • Reply
    Jérôme
    26 October 2015 at 9 h 32 min

    “j’ai gagné mon contrat à durée indéterminée en étant déterminée”, très bon.
    Inspirant.

    • Reply
      Mermaidshark
      26 October 2015 at 16 h 49 min

      Haha oui en effet il en faut un peu de la détermination 🙂

  • Reply
    Gladwood
    26 October 2015 at 9 h 32 min

    Je ne peux qu’être heureuse pour toi en lisant ton article !

    Je suis actuellement au chômage et c’est dur, dur, dur…
    J’ai beaucoup de mal à le vivre, j’attends qu’une chose : un boulot et un retour a la vie active !

    Profite bien !

    • Reply
      Mermaidshark
      26 October 2015 at 16 h 50 min

      Quand on est actif, ne plus rien faire est vraiment difficile, je te souhaite de trouver rapidement 🙂

  • Reply
    Madame Antoine
    26 October 2015 at 9 h 55 min

    Félicitations !!! Tu as trouvé dans un domaine qui te plait ? Moi je ne l’ai pas très bien vécu… Au chômage pendant 5 mois entre mon départ de Strasbourg et mon installation sur Nancy; Le premier mois est vite passé avec le déménagement, l’euphorie d’une nouvelle vie mais les fêtes de fin d’années étant terminées, j’ai vite déchanté 🙁 Le sentiment d’être inutile, d’être bonne à rien, tu perds confiance en toi, tu n’a plus envie de grand chose, bref heureusement que cela n’a été l’affaire que de 3 mois !

    • Reply
      Mermaidshark
      26 October 2015 at 16 h 52 min

      Je te rejoins totalement sur ce point! J’ai d’ailleurs créer mon blog pendant cette période. J’avais besoin de me rendre utile et d’aider les gens a retrouver une certaine motivation qu’on a trop tendance a perdre.
      Les jours au chômage se comptent comme des mois, les minutes comme des heures! Je suis contente que ca n’ai pas duré trop longtemps pour toi! 🙂

  • Reply
    Suny
    26 October 2015 at 10 h 10 min

    Félicitations! J’espère que ce nouveau job et cette nouvelle vie t’aideront à t’épanouir pleinement 🙂
    Pour ma part, moi aussi j’ai été 4 mois au chômage après avoir tout quitté (boulot, appart, région) pour retourner vivre en Bretagne après 23 pénibles années à Lyon… Le premier mois, bien occupée, déménagement, bricolages chez une cousine qui construisait sa maison… le second mois, des vacances bien mérités et hautement appréciées… puis l’ennui qui vient, le sentiment inutilité, presque de honte quand on te demande ce que tu fais dans la vie. Pour enfin se lancer sérieusement dans les recherches et décrocher deux jobs d’un coup, qu’est-ce que c’est gratifiant! ^^ (par contre, dur dur de choisir…)
    Bref, quand je suis au taff, je rêve de me prendre d’énooooormes vacances, mais je sais qu’au bout de deux mois je tourne déjà en rond, du coup de déteste ça… on n’est jamais content de ce qu’on a, hein! ^^

    • Reply
      Mermaidshark
      26 October 2015 at 16 h 53 min

      On se retrouve beaucoup sur ton parcours! Moi ca a été mon permis qui m’a fait tenir le coup.Et puis, une fois en poche je trépignais à l’idée de devoir retourner bosser! Je m’ennuyais tellement 🙂
      Je suis a l’hotel toute la semaine pour une formation, j’en suis complètement contente 🙂 Je suis heureuse et épanouie 🙂

  • Reply
    Laurence
    28 October 2015 at 12 h 55 min

    Quelle battante! J’admire ta détermination a reprendre ta vie complètement en main et à faire un revirement complet de carrière. Clairement, le sport aide, que ce soit dans les périodes de changement/chômage, mais aussi dans les périodes de travail trop intense. On garde son focus, son énergie.
    J’ai aussi eu des périodes de chômage…je déteste complètement cela. D’un côté, c’est sympa car ça te permet de te poser, de te remettre en question, de prendre du temps pour toi. D’un autre côté, l’inactivité professionnelle me rend très vite gaga, j’ai l’impression d’être inutile! Quoi qu’il en soit, merci de partager ton expérience, c’est super enrichissant.

  • Reply
    Petite Marion
    9 November 2015 at 16 h 39 min

    Le retour à la vie active fait toujours du bien, on a l’impression de retourner à la réalité. En tout cas, article très encourageant. Je ne suis pas au chômage mais je suis en phase de reconversion, ce qui n’est pas simple non plus. STAY STRONG !

    • Reply
      Mermaidshark
      9 November 2015 at 18 h 02 min

      Bah voilà, je me suis mise au chômage pour une reconversion également! Du coup, j’ai pu prendre le temps de peser le pour et le contre, c’est vraiment important de savoir vers quoi on va aller et vers quoi on est capable d’aller. Si on a les tripes de se propulser dans un monde qu’on ne connait pas. Pour moi devenir commerciale, n’a pas été le choix le plus facile, parce qu’en tant que barmaid, c’était les clients qui venaient à moi. Maintenant, la tendance s’est inversée et c’est moi qui pars frapper à leur porte… PAs evident 🙂

      • Reply
        Petite Marion
        9 November 2015 at 18 h 05 min

        Oui c’est sûr, d’autant plus que la démarche n’est pas la même. Le plus important est d’aimer ce qu’on fait 🙂

        • Reply
          Mermaidshark
          9 November 2015 at 18 h 17 min

          Je suis absolument d’accord avec toi! Tu sais sur quoi tu aimerais te réorienter?

Leave a Reply

Why ask?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.